Une semaine à SE2

IMG_20130815_131905-1024x220

Une semaine à SE2 


Lundi matin, 8h – Bien que le soleil soit au rendez-vous, chaque année c’est la même chose : ce sont des enfants à la mine grise et des parents au regard angoissé qui passent les portes de SE². Face à eux : des étudiants. Des petits, des grands, des blonds, des bruns, des masculins, des féminins, des matheux, des historiens. Des étudiants, oui, mais surtout des étudiants motivés et de bonne humeur, qui remontent le moral à tout le monde – Allez les gars, on va passer une bonne semaine ensemble !

IMG_60871-300x170

Après avoir réussi à rassembler tous les enfants dans l’amphi ou dans la cour et avoir raccompagné les derniers parents inquiets, c’est parti pour un petit discours – histoire de faire connaissance.

grouoe_lamartine-300x135Donc le rituel du lundi matin à SE², c’est d’abord le discours (parfois marrant) du/de la président/e. Mot de bienvenue, explication du déroulement de la semaine et des règles (tutoiement obligatoire, ponctualité) sont au menu. Une fois les élèves détendus – ou pas – c’est au tour des autres étudiants de se présenter – ben oui, devenons plus familiers ! Chacun explique en quelques mots quelle voie il a pris après le bac, afin que les élèves de lycée puissent selon leurs intérêts savoir à qui s’adresser.

Le tour de présentation terminé et les élèves des étoiles plein les yeux, il est temps de s’attaquer à ce qui fait mal : les cours. Chaque étudiant récupère son petit groupe d’élève pour commencer les longues heures de guerre froide, guten morgen, how are you, géométrie et oxymores.

20130821_105833

Mais attention ! les agents spéciaux de SE², alias étudiants, ont accepté de relever le double défi qui leur a été proposé : d’une part combler les lacunes et renforcer les acquis de l’année écoulée pour bien démarrer l’année à venir et d’autre part redonner aux élèves la soif d’apprendre, qui les motivera toute leur scolarité à s’intéresser d’une manière autonome aux matières enseignées. Et parce qu’il n’y a rien de plus rebutant qu’un enseignement sec, ennuyeux et loin de la réalité, rien de mieux pour réveiller l’intérêt des élèves que d’apprendre en s’amusant! Alors au placard les cours magistraux assénés d’une voix monotone, au programme : jeu de l’oie de Molière, mesures de Pythagore dans le parc, courts métrages en anglais et jeux de rôle en histoire.

Après une journée pleine d’énergies créatrices et d’apprentissage ludique, les cerveaux fatigués – des élèves comme des étudiants – ont besoin de se détendre. Qu’à cela ne tienne, détendons-nous ensemble ! Les élèves ont pu au cours de la journée s’inscrire dans les différentes activités proposées (par des étudiants qui ne manquent jamais d’imagination). Le temps des activités, ce n’est pas qu’un temps de détente, c’est aussi un moment où les élèves apprennent à connaître les étudiants sous un autre jour. C’est le moment de construire d’autres relations que les relations élève/étudiant. C’est le moment pour les élèves de pouvoir faire part aux étudiants de ce qui les tracasse (à l’école, dans le fait de grandir et de bientôt devoir faire des choix ou même au sein de l’association) à des personnes qui sont passées par là il y a peu de temps. Les activités proposées sont complémentaires des cours de soutien : que ce soit par le sport – un esprit sain dans un corps sain – ou par des activités plus culturelles – de l’esperanto à l’observation des étoiles en passant par le stop-motion. C’est donc le moment de nouvelles perspectives, qui sont aussi importantes pour la construction et l’épanouissement des élèves.

Gérard Crusoé, 2010

Le match des étudiants, 2011

Les Scrat Olympiades, 2012

Après une journée pleine de nouveautés, les protagonistes de chaque bord peuvent souffler – ouf, c’est fini… jusqu’au lendemain matin.

20130823_185206

Mardi matin – Le soleil est toujours au beau fixe mais quelque chose à changé dans le paysage : les mines tristes et les appréhensions de la veille ont disparu et ce sont des élèves cette fois-ci aussi motivés que les étudiants qui passent les portes de SE². C’est donc dans la joie et la bonne humeur que tout ce petit monde reprend la direction des salles de classe et ce jusqu’au jeudi soir.

coursMaths courshistoire-265x300

Quand vient le vendredi… – Lentement, c’est déjà le moment de se quitter. On a tous beaucoup appris ensemble, que ce soit en termes d’arithmétique ou de relations humaines. Il est temps de faire le bilan de la semaine, les étudiants peuvent le faire d’abord en petit groupe avec leur classe, avant que l’heure préférée des élèves arrive : ils vont enfin pouvoir noter leurs étudiants ! Finalement pas si préférée que ça l’heure, eh oui les gars ! Il faut encore écrire ! Les élèves reçoivent un questionnaire à remplir. C’est un retour d’expérience important pour les étudiants, pour savoir ce qu’ils ont bien fait, moins bien fait, ce qu’ils pourront refaire, ce qu’ils pourront éviter.

Mais les élèves ne sont pas les seuls à mettre la main à la pâte, et oui de nouveau les étudiants sont sollicités : feuilles d’appréciation obligent. Alors les étudiants planchent, se tortillent les méninges pour pouvoir donner une appréciation de la semaine à chaque élève et surtout donner des pistes pour commencer l’année sans problème.

IMG_6134-300x225 IMG_6139-300x225

17h30 – L’angoisse monte d’un cran. Un troisième protagoniste entre en action. C’est l’heure des… des… des-des… des parents ! Parents, étudiants, élèves, tout le monde à une table, pas de discrimination. Ensemble on fait un dernier bilan, on réévalue la semaine, content, moins content, trop content ! C’est un moment clef de la semaine, où parents et élèves peuvent discuter avec les étudiants de leurs peurs respectives de la rentrée (oui les parents peuvent, aussi, avoir peur de la rentrée) et peuvent élaborer des stratégies vers la réussite pour l’après-SE².

Un sourire, une poignée de main, que l’année commence bien !